La Vallée de Prahova a été toujours une permanente voie de liaison entre les habitants de 
l’ancienne Dacie et plus tard entre les Romans des deux versants des Carpates. Elle a été 
habitée des les premiers temps par les gens qui ont trouvé ici des lieux favorables à la vie et aux 
animaux.

Un document ancien de l’année 1815 mentionne l’auberge Căciula Mare, dénommé aussi 
l’Auberge Între Prahove, décrit par les historiens roumains V. A. Urechia, en son œuvre « Drumul 
Brașovului  » et par Nicolae Iorga, dans l’œuvre «  Scrisori de negustori  »(Lettres des 
marchands). Due à la vie pastorale intense, cette agglomération s’est étendu ultérieurement. 
Conformément à certaines affirmations, l’auberge a été construit entre les années 1720-1725, 
étant brûlé à plusieurs fois par les Turques. Cette auberge est placée à l’ endroit où aujourd’hui 
se trouve l’Eglise Orthodoxe. L’auberge Căciula Mare a été le premier bâtiment construit dans 
cette zone, et seulement dans les premières années du XVIIIe
habitations.

L’auberge Intre Prahove, tel comme la tradition orale dit, a été construit à la moitie du XVIIIe
siècle, en Azuga, aux pieds de Clăbucetului Taurului, vis-à-vis de L’école générale d’aujourd’hui, 
près de l’endroit où le ruisseau Azuga s’embouche en rivière Prahova. Le lieu où était situé a 
conféré aussi le nom, parce que, une fois, les deux rivières ont été considérées les sources de 
Prahova.

Il semble que les artisans qui ont construit l’auberge ont eu comme modèle le Slon de Pierre. 
Ils ont beaucoup travaillé, construisant ici une auberge aussi grande, au moins du point du vue 
de numéro des salles. Le hangar, le ramoneur pour les pailles et les autres dépendances étaient 
disposées autour du bâtiment principal, remplaçant le mur en pierre, ainsi que, par son aspect 
extérieur, l’Auberge“ Intre Prahove était différente d’autres auberges de la Vallée Supérieure 
de Prahova.

Les premiers habitants de la Vallée de Prahova ont été les bergers des vaches, et le premier 
habitant qui est venu dans l’actuelle ville Azuga a été le berger Gheorghe Zangor, qui avait 
environs 500 moutons, celui-ci construisant sa première maison environ l’année 1800. La maison 
du Gheorghe Zangor a été une maison simple, paysanne et non pas très grande. Celle-ci a été 
construite sur la rivière droite de la Vallée Azuga, et a côté a été construite plus tard la maison 
Blebea, qui combine toutes les lignes de l’architecture roumaine.

Par leur dimension et ligne architecturale, les auberges de Prahova, ont été à ce moment-la une 
importante dot édilitaire-urbaine des Foires Ploieşti et Câmpina, pendant que s’autres, ceux de 
Breaza de Sus, Sinaia, Buşteni, Azuga ont représenté une attraction spéciale pour les voyageurs, 
étant longtemps les seules agglomérations stables de la Vallée Supérieure de Prahova.

Azuga est attestée comme village en XIXe
moitie du XXe siècle. Le nom actuel de la ville a été utilisé a partir de l’année 1881 et a été 
établit une fois avec l’inauguration de la station ferroviaire.

Le village Azuga a fait partie de la Commune rurale Predeal, creee en 1884. De cette 
Commune faisaient partie aussi les hameaux Predeal, Buşteni et Poiana Ţapului [3]. Un an plus 
tard fut construit le Conseil de la Commune Predeal avec la Mairie à Predeal.

Après l’incendie de 1889, suite auquel la Mairie a été complètement détruite, l’Administration 
de la Commune a déménagée temporairement à Azuga, dans le bâtiment mis à la disposition par 
la direction de la Fabrique de drap.

À la demande des habitants et des entrepreneurs privés d’ Azuga, en 1892, par le Décret Royal 
la résidence de la commune Predeal a été déménagée à Azuga.
Le détachement du village Azuga et la constitution de la Commune rurale avec le même nom 
s’est réalisé après l’année 1911 et avant l’année 1914.

Les premiers débuts de l’industrie en Azuga, alors hameau appartenant à la commune Predeal, 
remonte à l’année 1830 par la création par Aslan, venu de Rucăr, d’une Verrerie – « Glăjeria 
lui Aslan  ». Après avoir travaillé pendant 2 ans à sa construction, ramassant des verriers de 
Bohême, dont il a construit 30 maisons en bois pour habiter et après avoir amassé beaucoup de 
matière première, sable siliceux, argile pour les creusets, fourni par les habitants de Râşnov, 
dont il payait avec du sel de Telega, a fabriqué du verre soufflée, verre coloré et vitres. 
Il l’a fermée en peu de temps à cause des raisons inconnues par nous, en quittant tous ses 
investissements, qui ses sont ruinés restant sans maître. 

Pendant l’année 1879 a été construite la Verrerie, propriété de M. S. Grunfeld, située entre les 
Vallées Prahoviţa et Azuga, devant la voie ferrée. La fabrique avait 250 ouvriers, en grande 
partie de Bohême et les produits étaient très cherchés sur les marchés roumains.
En 1882, Matei Mocanu a crée la Fabrique du fromage à pâte pressée. Le fromage à pâte 
pressée se fabriquait aux mois de Mai et Juin, et à partir du Saint-Pierre jusqu'à l’Assomption de 
Marie on faisait le fromage. Dès lors jusqu'au départ des moutons en montagnes on faisait du lait 
de tonnelet ou lait épais.

La fabrique de chaux hydraulique a été créée en 1885, sur la Montagne Urechea, sur la propriété 
de la famille Blebea, par le Français Lebœuf. Après 2 ans est passé en possession de la société 
Taranget et Renard, et en 1983 à la société Renard & Co. 

La chaux était de bonne qualité, obtenant la médaille d’argent à l’Exposition Universelle de 
Paris en 1889.

La fabrique de cément de l’ingénieur Erler a été fondée en 1885, sur le domaine Sorica. En 1888, 
la Fabrique de cément de l’ingénieur Erler a fondé sur la Vallée Sèche une nouvelle installation 
analogue et en 1892 a construit à Piatra Arsă un four systématique pour la chaux blanche et 
toutes ces installations modernes étaient en plein fonctionnement, lorsqu’ils produisaient du 
cément blanc de qualité supérieure.

La Fabrique de Drap, fondée en 1887 par l’entreprise Rheim, Scheeser & Co, se trouvait à 
l’endroit ou la Montagne Sorica baigne l’eau d’Azuga, sur un beau plateau, ombré par une forêt 
dense aux arbres hauts. Toujours en 1887, Carol Scheeser a construit La Fabrique de salami, qui 
fonctionnait régulièrement avec cinq machines spéciales et produisait du salami et toute sorte 
des produits fumés et de charcuterie.

La fabrique de sciages du Malul Ursului (1888) fondée par Schender, produisait à ce moment-
là 3000 m3
Montagnes Susaiului, Ritivoiu et Fata Găvanei, les Frères Carol et Samuel Schiel de Buşteni, 
avaient fondé aux pieds de Susai de Ritivoiu, près de la Vallée Azuga, une fabrique systématique 
de sciage et des allumettes sous la direction de l’ingénieur C. Ganzert.

Nous rappelons aussi que dans l’année 1892 a été fondée la Fabrique de Champagne, en 1908 la 
Fabrique de chamotte. Une autre entreprise est la Fabrique de Bière, qui a été construite entre 
les années 1898-1900, par l’entreprise Grundt, Rădulescu & Co. L’industriel Peter Schesser a 
convaincu le maître brasseur Grundt (qui à ce moment-là fabriquait à Brasov la meilleure bière) 
de venir à Azuga pour participer à la fondation d’une fabrique de bière.

En XIXe siècle, le lieu trouvé entre les eaux Azuga et Prahova a été un renommé lieu de halte, 
sur la route qui traversait les montagnes. Sur la place d’un de ces auberges, entre les années 
1902-1903, a été construite l’actuelle église, dédiée à la Sainte Trinité. À part les cadeaux 
offerts par les chrétiens, un support important a été donné par la Maison Royale. L’église est 
ornée d’une série de vitraux spéciaux, faits par un artisan allemand, dans l’année 1902, à la 
demande du Roi Charles Ier

Dans l’année 1910, la commune Predeal faisait partie du département Peleş [6]. Du même 
département a fait partie aussi la Commune rurale Azuga [7]. Dans les documents administratifs 
de la période entre les deux guerres mondiales la commune Azuga était inscrite dans le 
département administratif Sinaia.

À partir de son établissement et jusqu'à présent le territoire de l’agglomération Azuga a fait 
partie du département Prahova. En 14 Août 1938 a été adoptée la Loi pour la création des 
Comtés, organisation administrative abandonnée par la Loi no. 557 du 21 Novembre 1940. La 
commune Azuga on l’a trouve comme faisant partie du Comté de Bucegi.
Par la Loi no. 5 de l’année 1950 on a dissout les départements et les subdivisions administratives 
anciennes, le territoire administratif du pays étant organisé en nouvelles unités administratives-
territoriales, les Régions, ceux-ci étant organisées en Départements, Villes et Communes. Par 
la Reforme administrative appliquée au début de l’année 1968 on a revenu à l’organisation du 
territoire du pays en départements.
 sciage de sapin et épicéa pour constructions. Pour l’exploitation des forêts des 
 et de la reine Elisabeth, fondateurs de l’église.